Décolonisations : du sang et des larmes

L’empire colonial français s’est effondré en l’espace d’un quart de siècle. A rebours du vent de l’histoire, la France s’est acharnée à conserver ses colonies par tous les moyens. L’aveuglement de la République a nourri des décennies de haine et de violences, laissant une fracture profonde dans les cœurs et dans les âmes. Le temps des colonies n’est plus, mais les mémoires sont encore en conflit tant ce passé ne passe pas. Retour sur cette histoire pour enfin appréhender ce passé dont nous sommes tous les héritiers.

Le programme de la soirée sur Toute l’Histoire

Mercredi 13 janvier

Partie 1 – 20h40

1931. L’empire colonial français est à son apogée. Plus de 110 millions d’hommes et de femmes des cinq continents vivent sous sa domination. Alors que l’empire est à son apogée, la défaite de 1940 va remettre en question un système de domination qui semblait jusque-là immuable. Du Sénégal à l’Indochine et de Madagascar à l’Algérie en passant par le Maroc et la Côte d’Ivoire, la France va tenter coûte que coûte de conserver ses colonies. Sa principale méthode : la répression.

Partie 2 – 22h00

1954. Après huit années de conflits meurtriers, l’empire colonial français craque de toute part. La défaite de Diên Biên Phu oblige la France à abandonner l’Indochine, puis ses comptoirs indiens. Pour tous les peuples sous domination française, c’est une étincelle : la France, aussi puissante soit-elle, peut être vaincue. La Guerre d’Algérie éclate aussitôt. De l’Afrique aux Antilles en passant par l’océan Indien et la Polynésie, l’incendie se propage. La République répond par la force quand elle n’use pas de la ruse pour conserver sa dominati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *